Brownie au chocolat

Des gâteaux au chocolat, ce n’est pas ce qui manque sur Internet. Sur mon blog, vous pouvez retrouver ma recette fétiche, gâteau au chocolat sans beurre de Christophe Felder. J’avais envie de changer et de vous proposer une recette plus classique : un brownie au bon goût de chocolat. Celui-ci est peu sucré, puissant en chocolat.
C’est un de mes principes : si tu veux un gâteau au chocolat, il n’aura pas le goût de sucre ou de beurre, mais celui d’un vrai et bon chocolat !

Pour cette recette, j’ai donc tenté de faire un brownie au chocolat avec du chocolat fondu et non du cacao en poudre. Faites attention, préparez votre matériel en avance. En effet, il faut aller assez vite et ne pas trop mélanger les ingrédients après l’ajout du chocolat, pour éviter que la pâte ne durcisse !

En avant pour la recette !


Brownie au chocolat

brownie chocolat

Ingrédients

  • 100g d’œufs (environ 2) 
  • 90g de sucre (60g cassonade et 30g sucre) 
  • 50g de beurre 
  • 73g de farine 
  • 190g de chocolat noir 
  • 70g de noix de pécan hachées grossièrement ou autres oléagineux 
  • 1 pincée de fleur de sel 

Pas à pas

  1. Faire fondre chocolat et beurre au bain-marie (conseil, faites chauffer l’eau et déposez le saladier hors feu au dessus de l’eau bouillante pour éviter de trop chauffer le chocolat).  
  2. Dans un autre cul de poule, fouettez les œufs et le sucre.  
  3. Ajoutez le chocolat et beurre fondus. 
  4. Incorporez à la maryse la farine et les noix de pécan. 
  5. Déposez dans un moule carré beurré. Laissez cuire à 180° 15-20 min jusqu’à ce que le dessus craquelle. 

Mais au fait…. quelle est l’histoire du brownie ?

Cet irrésistible gâteau au chocolat serait né à la fin du XIXe siècle, du côté de Chicago.
Son nom serait lié à un personnage du folklore Brownie, dessiné par un certain Palmer Cox.
Pour la légende, la femme du propriétaire du Palmer House Hotel aurait demandé un dessert lors qu’une grande exposition, facile et pratique à manger. Aucune mention donc, de la légende de la farine ou de la levure oubliées… Désolée !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *